La Méthode Béchacq : de l’idée à la concrétisation du projet

La Méthode Béchacq : de l’idée à la concrétisation du projet

923 690 eenov

Un investissement considérable

Ayant investi un capital important dans mes formations, j’ai toujours eu l’intime conviction que pour soigner les personnes, c’est-à-dire déclencher leur potentiel d’auto guérison, la complexité de la technique n’était pas un critère satisfaisant.

Plus j’avançais dans ma pratique, plus la notion d’efficience se profilait. C’est-à-dire l’efficacité avec le minimum d’énergie déployée.

Dans tous les enseignements en thérapie manuelle et énergétique que j’ai reçus, aucun n’approchait le positionnement du thérapeute et son influence sur le déclenchement du processus de guérison chez la personne.

La naissance de la formation

Je me suis donc donné un double objectif : utiliser une pratique qui soit rapide, efficace, sans contre-indications, utilisable partout tout en remettant le praticien au centre du processus.

Il se crée automatiquement entre le thérapeute et le consulté des liens à différents niveaux. Et ça en rapport avec nos différents corps, physique, émotionnel, mental …, pour ne citer que les plus perceptibles.

Consciemment ou inconsciemment, ces différents corps vont se synchroniser entre les deux protagonistes. Je développerais dans un autre article ces notions.

Il apparaît alors fondamental de pouvoir associer la technique, le ressenti, et l’état vibratoire du thérapeute.

Au fil de mes rencontres, j’ai tissé des liens avec des personnes qui avaient une ouverture de cœur exceptionnelle et qui avaient toutes les qualités pour devenir d’excellents thérapeutes.

En revanche, elles étaient passionnées par les techniques « ostéopathiques » et « manuelles » mais se retrouvaient dans l’incapacité de suivre de telles formations sans avoir des prérequis médicaux ou para médicaux.

C’est pour ces personnes que j’ai monté, au départ la formation en Ostéothérapie Tissulaire Reflexe.

Pour qu’elles puissent réaliser leurs rêves et vivre de leur passion.

La concrétisation d’un projet « humain »

L’intuition que j’ai eue il y a deux ans s’est révélée juste, puisque aujourd’hui, le nombre de stagiaires qui se sont approprié ma pratique et ont monté leur cabinet est en constante augmentation.

Pour vous faire une idée de la formation que je propose, je vous invite à consulter la page formation de mon site web. Vous y retrouverez également les différents avis de mes stagiaires.

Cyril Béchacq.

 

Laisser un commentaire